Haut

La gestion des finances bouleversée par les FinTech – Conseiller

FinalytixAutres La gestion des finances bouleversée par les FinTech – Conseiller

La gestion des finances bouleversée par les FinTech – Conseiller

La gestion des finances bouleversée par les FinTech

11 juillet 2016 | La rédaction  www.conseiller.ca

La confiance de plus en plus grande des consommateurs envers les technologies mobiles représente une vraie mine d’or pour de nombreuses FinTech, qui sont bien déterminées à transformer les habitudes de gestion financière de leurs utilisateurs.

C’est le cas de l’application Bud, développée par Ed Maslaveckas, 26 ans. Celle-ci combine différents services financiers en un seul endroit. Les utilisateurs peuvent donc avoir un aperçu complet de toutes leurs transactions financières en un seul coup d’œil.

« Beaucoup de gens n’ont tout simplement pas le temps ou l’expertise pour trouver toutes les applications qui peuvent les aider à gérer leur argent. Nous avons donc créé une application bancaire indépendante et universelle pour ma génération et tous ceux qui veulent que leur argent travaille plus fort pour eux », a expliqué Ed Maslaveckas à la BBC.

Plusieurs banques traditionnelles et de nombreuses autres FinTech adoptent la même approche que Bud. L’idée centrale est de permettre au consommateur de rassembler l’ensemble de ses comptes bancaires et de crédit au même endroit et qu’il puisse effectuer des transferts d’argent rapidement et facilement entre ceux-ci.

« L’application Bud fait partie d’une tendance plus large dans le marché, alors que les banques se battent pour simplifier le plus possible leurs services en ligne, souligne John Rakowski, directeur de la stratégie technologique à AppDynamics. Alors que les consommateurs utilisent de plus en plus des outils intuitifs comme Siri et Google Now, l’idée d’utiliser une multitude d’applications pour gérer ses finances est dépassée. »

CHANGER DE TON

La route est toutefois semée d’embûches pour les jeunes entreprises spécialisées dans les technologies financières. Selon une recherche effectuée par Bud, neuf jeunes adultes sur dix n’ont jamais entendu parler des FinTech.

« Les entreprises doivent être capables d’expliquer comment leurs produits peuvent aider les gens », soutient Anna Laycock, chef de la stratégie au Laboratoire d’innovation financière de Londres.

L’arrivée des téléphones intelligents et des applications mobiles a néanmoins permis à l’industrie financière de changer de ton, étant souvent perçue comme très traditionnelle, rapporte la BBC.

« Les institutions financières ont longtemps été bruyantes et omniprésentes. Les entreprises essayaient souvent de vendre des produits dont les clients n’avaient pas réellement besoin. Nous essayons d’examiner les choses sous un autre angle en offrant aux gens des services qui leur seront bénéfiques », affirme Ed Maslavecka.

En juin, le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, disait que « les FinTech allaient changer la nature de l’argent, ébranler les fondations des banques centrales et mener à rien de moins qu’une révolution démocratique pour tous les utilisateurs de services financiers ».

LA RÉPONSE DES BANQUES

Devant la vague soulevée par l’arrivée des FinTech, les institutions financières traditionnelles n’ont d’autre choix que de se lancer dans la course à l’innovation.

Certaines d’entre elles expérimentent, par exemple avec des vidéos personnalisées pour améliorer l’expérience de la clientèle, tandis que d’autres élargissent leurs canaux de communication, grâce à des plateformes telles que WeChat, Facebook Messenger et Whatsapp.

Certaines banques vont encore plus loin en bonifiant leur offre bien au-delà des services financiers. Par exemple, Idea Bank, en Pologne, fournit divers services aux entrepreneurs, comme des espaces cloud où les gens peuvent se rencontrer, travailler et collaborer.

Au fil du temps, toutes ces innovations portées par les FinTech pourraient bien mener, selon Mark Carney, à « un système financier mondial plus ouvert, transparent et démocratique ».

Aucun commentaire

Laisser un commentaire