Haut

Les actions à dividendes profitent de la croissance mondiale… tant qu’elle dure /CIBC

FinalytixMarket Outlook Les actions à dividendes profitent de la croissance mondiale… tant qu’elle dure /CIBC

Les actions à dividendes profitent de la croissance mondiale… tant qu’elle dure /CIBC

solvabilite_hausse_rendement_graphique_800x600

Les actions à dividendes profitent de la croissance mondiale… tant qu’elle dure

29 mai 2018 | LeConseiller.ca – Soumis par CIBC

La solide croissance mondiale encourage les investisseurs à rechercher les actions à dividende qui ont le plus de chances d’en profiter, dit Andrew Zimcik, membre de l’équipe de gestion de portefeuille chez Connor, Clark et Lunn à Toronto.

Cliquez ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct, de la CIBC

« L’an dernier, les 45 plus grandes économies du monde ont toutes connu une croissance, ce qui est une bonne chose, car plus la croissance est distribuée, plus elle est durable. Cette croissance mondiale génère une pression sur les prix, ce qui pousse les taux d’intérêt à monter. Dans ce contexte, nous préférons nous concentrer sur les actions à dividende de type croissance », dit Andrew Zimcik.

Selon l’expert, il existe deux sortes d’actions à dividende : de type stable, ou de type croissance. Or, ces dernières ont tendance à profiter davantage d’un environnement de croissance mondiale comme celui que nous traversons. Au bout du compte, elles redistribuent les profits aux actionnaires sous forme de dividendes plus élevés.

Sur le marché canadien, il cite pour exemple CAE (formation des pilotes d’avion), Finning (équipements lourds), ou Thomson Reuters (information et données). Toutes devraient récompenser leurs actionnaires sous forme de dividendes plus élevés, croit-il.

Cependant, Andrew Zimcik reconnaît qu’il faut aussi protéger ses arrières au cas où une correction des marchés surviendrait, ce qui est plus que probable dans un futur proche.

« Nous traversons un cycle économique très long. Les cycles économiques ne meurent pas simplement de vieillesse, et nous commençons à observer les signes avant-coureurs d’une correction dans les prochains trimestres ou années. D’ici là, nous continuons à nous concentrer sur les entreprises qui profitent le plus de la croissance mondiale, mais nous cherchons également à diversifier de plus en plus avec des titres sûrs et stables qui protégeront notre capital lorsque l’inévitable surviendra. »
Aucun commentaire

Laisser un commentaire